La cuisine ouverte

En novembre on décloisonne chez CreaInside ! Après la douche à l’italienne revenons sur un autre concept ouvert : la cuisine ouverte.

Naissance de la cuisine ouverte

C’est outre Atlantique que voit le jour la « cuisine ouverte » dans l’imaginaire collectif. La réalité est tout autre; c’est en France que la cuisine ouverte apparait. Cette mutation de l’espace cuisine commence avec la disparition des domestiques à demeure dans le règlement d’urbanisme parisien de 1902. La maitresse de maison devient alors la cuisinière ! 

Mais il faudra attendre les années 80 / 90 pour voir débarquer dans les foyers les premières cuisines « ouvertes sur le monde » ! Sur la pièce de vie ! Le temps de la cuisinière préparant ses repas dans l’intimité est révolu. La cuisine devient progressivement une pièce comme les autres. Et même davantage ; le lieu de convivialité par excellence.

Avantages

La convivialité arrive très certainement en tête de liste. L’isolement derrière les fourneaux ne fait définitivement plus d’envieux.

Mais il y a aussi immanquablement le gain de lumière et d’espace ! Abattre les cloisons permet aussi d’y voir plus clair et de profiter dans un même temps d’un espace plus vaste.  Sensation d’espace garantie ! 

Les considérations économiques ne sont pas en reste puisque la suppression des cloisons et autres fermetures riment avec économies.

Quelques bémols 

Les bruits de la cuisine font désormais partie intégrante de l’espace de vie ! Il faudra ainsi trouver des solutions insonorisantes. Corollaire, les odeurs et fumées doivent également être prises au sérieux ! La hote d’aspiration est indispensable dans une cuisine ouverte.

Enfin, puisque la cuisine est ouverte, on voit tout et tout se voit ! Il faut donc veiller à prendre soin de l’aspect visuel. A cet égard, votre architecte d’intérieur sera de bon conseil et vous orientera vers des choix harmonieux. 

Intégrer sa cuisine ouverte

Véritable star de la cuisine ouverte, l’îlot central est un parti pris qui requiert un minimum de surface. A la fois pratique et très fonctionnel, il permet de rendre la circulation plus fluide et se décline en divers matériaux : béton, stratifié, inox, marbre, ardoise, résine, céramique…

Pour les espaces plus modeste, le bar représente une solution intéressante. Ainsi peut-il servir de plan de travail, d’espace de rangement tout comme il peut accueillir vos apéros ! 

La cuisine ouverte présente un fort potentiel d’adaptation à votre espace de vie. Mais de nombreuses décisions vous attendent. Votre architecte d’intérieur saura vous guider dans la réalisation de votre projet en apportant son expertise justement au moment de choisir ! 

La douche à l’italienne

Ce mois ci, CreaInside fait entrer les thermes romains dans votre salle de bain ! La fameuse et très tendance douche à l’italienne regorge d’avantages. Et pas des moindres. Retour sur ce « concept » avec Cristina notre architecte d’intérieur.

Pourquoi à l’italienne ? 

Car c’est sur les sols sanitaires carrelés de la Rome Antique qu’est née la « douche à l’italienne ». Le carrelage de la salle de bain se prolongeait ainsi dans la douche. Les français quant à eux n’avaient pas pour habitude d’intégrer l’évacuation dans la dalle du sol, et utilisaient au contraire des « receveurs de douche ».

Une douche complètement décloisonnée et de plain-pieds

Plus de marche, plus d’enjambée, la douche à l’italienne est de plain-pieds ! Le « bac receveur est cette fois-ci complètement intégré dans le sol. Améliorant ainsi considérablement l’accessibilité de la douche. Les personnes âgées, les enfants ou encore les personnes à mobilité réduite peuvent ainsi y accéder sans difficultés.

Pas plus de porte que de marche ! La douche à l’italienne est complètement ouverte sur la salle de bain. Ce qui nécessite par ailleurs de lui dédier un certain espace afin d’éviter les éclaboussures. 

Une douche facile d’entretien

Pas de bac, pas de marche, pas de porte, pas de rideaux, pas de recoin; le rêve de l’entretien ! Les surfaces sont lisses, la saleté ne sait pas ou se loger. A condition toutefois de disposer d’une bonne étanchéité ainsi que d’une évacuation suffisante. Ainsi le débit du siphon d’évacuation doit être suffisant. L’eau n’étant pas retenue, il est impératif que son évacuation soit plus rapide possible.

Une douche qui s’adapte à votre espace

Que votre salle de bain soit petite ou grande, votre architecte d’intérieur saura y loger la douche à l’italienne que vous souhaitez. En effet, la continuité du sol permet des positionnements très variés; du classique positionnement angulaire à l’ilot !

Et à vos gouts

La douche à l’italienne tient aussi son succès de son fort potentiel de personnalisation. En collaboration avec votre architecte d’intérieur vous pourrez ainsi donner libre court à votre imagination. Sans être contraint par le choix d’un bac ou d’une porte ! Carrelage, bois, galets de rivière, béton ciré, mosaïque… Vous pourrez choisir parmi d’innombrables possibilités de personnalisation.

A vos côtés votre architecte d’intérieur vous aiguillera vers des partis pris en phase avec vos envies !